Comment recruter et repérer les talents dans la restauration?

S’ils sont exigeants, les métiers de la restauration sont avant tout des métiers de passion. Pour éviter la volatilité de la main-d'œuvre et minimiser le turn over, des solutions existent et ce dès la phase du recrutement. 

L’entretien : une étape essentielle du recrutement

L’entretien est une première approche qui permet de mieux cerner la compatibilité entre le futur collaborateur et le restaurant. C’est aussi l’occasion de lui donner envie de rejoindre l’équipe. 

→ Vous souhaitez en savoir plus sur le recrutement ? Retrouvez notre article “Où recruter ses équipes dans la restauration ?” dans le blog d’Impact.

Se laisser le champ des possibles dans le choix des profils

La motivation est primordiale, au-delà d’un CV bien fourni. L’envie d’apprendre et l’enthousiasme sont tout aussi importants que les expériences, aussi prestigieuses soient-elles. Être ouvert à toutes les candidatures est une solution pour recruter des personnes motivées et désireuses d’intégrer les équipes.  

“Le CV, ça ne fait plus tout. Il vaut mieux donner sa chance à une personne peu expérimentée mais motivée qu’à une personne avec beaucoup de références et passée par de grandes maisons mais désabusée”. Julien Fouin, chef d’entreprise du groupe Vertigo.

Mettre en avant les aspects positifs

Lors de l’entretien, l’enjeu est de mettre en avant les aspects positifs, aussi bien de son poste que de l’établissement ou encore de l’équipe. Par exemple ? Week-ends en semaine, jours de repos consécutifs, possibilité d’évolution, carrières ascendantes, salaires plus hauts que le salaire médian grâce à l’ancienneté.

Recruter sur le critère de valeurs communes

Au sein du groupe Arkose, les cuisiniers sont recrutés sur des critères définis par le groupe. Pour Elie Craipeau, directeur développement durable du groupe, «la première étape, puisque c’est le terreau de notre démarche [éco responsable], c’est de recruter des chefs qui sont déjà sensibles à ces sujets. S’ils ne répondent pas de façon sérieuse et engagée, pour nous c’est un critère rédhibitoire.» Recruter sur certains critères n’est pas discriminant mais assure une cohérence avec et entre les employés. 

“Pour faire venir à moi des profils en phase avec mes valeurs, il y a 10 ans de travail derrière où on a fait attention. Dans ce métier là ça se sait. Les gens viennent à moi pour ça. On passe beaucoup de temps à l’entretien d’embauche pour faire un bon casting. Quand je recrute, je suis convaincu que la personne va trouver sa place à tel ou tel endroit.” Eric Guérin, propriétaire de la Mare aux Oiseaux à Saint-Joachim et à 2 macarons Écotable. 

Quelles sont les valeurs et l’état d’esprit de la personne ? Pourquoi veut-elle faire ce métier ? Pourquoi souhaite-t-elle travailler au sein de ce restaurant ? Chaque embauche nécessite de comprendre et d’être à l’écoute de la personne afin d’éviter les mauvaises surprises par la suite. Concernant la question du salaire, elle se posera très certainement dès l’entretien et est souvent une source de crispation. Pourtant, “le salaire n’est pas la base de tout. Lors du recrutement, c’est une relation qui se crée entre l’entreprise et la personne. Il faut que la personne s’imagine déjà faire partie du projet” explique Julien Fouin. 

Finalement, recruter une personne, en salle ou en cuisine, c’est faire en sorte qu’elle reste le plus longtemps possible au sein de l’établissement. Alors, comment arriver à fidéliser ses équipes ?

→ Vous souhaitez en savoir plus sur la fidélisation de vos équipes ? Retrouvez notre article “Comment fidéliser les équipes d'un restaurant ?” dans le blog d’Impact.

Ressources associées (accès abonnés)

Les abonnés Impact ont accès à un catalogue de ressources pédagogiques pour pour comprendre les enjeux liés à l'alimentation durable et mettre en oeuvre des pratiques écoresponsables.