La consigne au restaurant : système en propre ou prestataire externe ?

Les Marmites Volantes Montreuil Ecotable Montreuil

Depuis l’adoption de la loi “Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire” (AGEC) en janvier 2020, la consigne se fait une place dans de plus en plus de restaurants. Pour adopter la consigne, il faut choisir entre acheter son stock d’emballages réutilisables ou s’appuyer sur un prestataire dont c'est le métier. Retour d’expérience de deux restaurants Écotable ayant adopté l’une et l’autre de ces options.

Créer son propre système d’emballages consignés

Le retour d’expérience de Belle Lurette à Lyon

Lancé en plein confinement, le restaurant lyonnais Belle Lurette (2 macarons Écotable), a mis en place la vente à emporter dès ses débuts. 

Afin de limiter au maximum le gaspillage d’emballages à usage unique, ses fondatrices, Louise et Alice, ont décidé de créer leur propre système de consigne.

Jugeant que le volume de repas vendus était insuffisant pour externaliser et payer la logistique et le lavage des emballages par un prestataire, elles possèdent leur propre stock d’emballages réutilisables.

Belle Lurette Consigne Lyon Ecotable

Belle Lurette consigne Lyon Ecotable

Comment fonctionne la consigne chez Belle Lurette ?

• Le restaurant possède 70 boîtes Duralex en verre, avec couvercle bleu en plastique. Celles-ci ont coûté 5€ pièce. Elles sont consignées au même prix.

• Le client place 5€ dans une “boîte à consigne” s’il veut partir avec un bol en verre. 

• Alice et Louise retirent 5€ de la “boîte à consigne” pour tout client venant rendre son contenant. 

→ Le système vit sans passer par la trésorerie du restaurant.

Avantages à créer son propre système de consigne

La fidélisation

“Dans notre cas, la consigne fidélise vraiment. En le rapportant, les clients prennent un café, nous pouvons leur demander ce qu’ils ont pensé de leur repas...”

 • La réduction des déchets

“C’est un moyen concret d’agir quotidiennement”

 • Les économies sur les emballages jetables

“Notre stock d’emballages jetables diminue bien plus lentement”

 • La qualité du repas

"C’est bien plus agréable de manger dans un bol en verre que dans du carton. Le chaud reste chaud plus longtemps, le bol est incassable.” 

L’image du restaurant

“Notre bol bleu Duralex est un peu devenu l’icône du repas du midi chez Belle Lurette”

Inconvénients à créer son propre système de consigne

L’investissement à l’achat

“Nos boîtes Duralex nous ont coûté environ 500€ à l’achat. C’est un investissement de départ.”

 • Le manque de contrôle

“Nous n’avons pas la certitude que les gens ramènent ou non leur boîte consignée.”

 • Le poids

“Un contenant en verre est plus lourd qu’un emballage à usage unique. C’est compliqué pour les personnes âgées par exemple”

L’effort pédagogique

“Il faut prendre le temps d’expliquer à chaque client pourquoi nous le faisons et comment cela fonctionne”

Faire appel à des services spécialisés dans la consigne

Le retour d’expérience de Café Aum à Issy-les-Moulineaux

Café Aum, restaurant 3 macarons Écotable, fait appel à deux prestataires pour son système de consigne : Reconcil et Barepack.

Ces deux services fonctionnent différemment. Tous deux permettent aux clients de déposer leurs emballages consignés dans les adresses d’un réseau de restaurants.

Reconcil propose aux restaurateurs d’acheter un stock de boîtes en plastique ou de les louer, dans le cas où le service de lavage est pris en charge. Café Aum dispose d’environ 200 boîtes Reconcil.

Barepack fait payer 2€ par mois aux utilisateurs de la consigne, à savoir les clients. Le service dépose gratuitement des boîtes en plastique "made in France" chez le restaurateur qui décide d’instaurer la consigne. Le client, lui, peut déposer ses boîtes dans n'importe quelle adresse du réseau.

→ Le saviez-vous ? Écotable recense un grand nombre d'acteurs de la consigne en France dans son annuaire. Abonnez-vous à Impact pour trouver le plus proche de vous.

Café Aum Issy les Moulineaux

Inès Mezni et Lyne-Marine Vidal, co-gérantes de Café Aum, Issy-les-Moulineaux

Comment fonctionne la consigne chez Café Aum ?

Avec Reconcil

Le client ajoute 1 ou 2€ - selon la boîte choisie - à son repas pour partir avec une boîte consignée Reconcil. Il pourra récupérer cette somme en la rapportant chez Café Aum.

Avec Barepack

S’il dispose d’un compte, le client peut demander une boîte Barepack, la scanner via l’appli mobile et la déposer dans une autre adresse disposant du système.

Reconcil

Barepack

Avantages à faire appel à un prestataire spécialiste de la consigne

La réduction des déchets

“Je suis très satisfaite de ces deux systèmes de consigne qui permettent d’éviter les déchets.”

L'emboîtage au bon format

"Les formats sont adaptés à la plupart de nos plats. Nous apprécions le côté encastrable des boîtes Reconcil qui permettent de gagner de la place dans notre petite cuisine.”

La bonne communication avec les prestataires

“Les équipes de Barepack comme de Reconcil sont très réactives.”

La possibilité d'externaliser le lavage

“C’est agréable de savoir que si l’on venait à produire de gros volumes, le lavage pourrait être pris en charge."

Inconvénients à faire appel à un prestataire spécialiste de la consigne

• Le coût pour le restaurateur ou l'utilisateur

"Il y a un coût d’achat pour les boîtes Reconcil, mais Barepack met ses boîtes gratuitement à notre disposition (avec Reconcil, le coût est pour le restaurateur, avec Barepack, le coût est pour l’utilisateur)"

 • La méconnaissance des clients

“Les clients ne connaissent pas toujours les systèmes en place, ne les ont pas forcément encore adopté. C'est à nous de les y sensibiliser en leur expliquant comment cela fonctionne.”

 • Les pertes financières de transaction

”Nous avons fait le choix d’autoriser le paiement des consignes par carte bleue ou chèque restaurant car nous pensons qu’en facilitant le paiement, nous encourageons nos clients à choisir la consigne plutôt qu’un emballage jetable. Cela implique une légère perte pour nous."

 • La gestion des stocks

“S’il y a un surplus de boîtes rendues, il faut trouver un moyen de réguler. Nos deux partenaires ont des solutions pour cela ou y travaillent."

Écoutez l'épisode #34 de notre podcast "Sur le Grill d'Écotable"

Faut-il revenir à la consigne ? Avec Nicolas Piffeteau, chef des opérations chez BarePack

Abonnez-vous à Impact pour trouver des prestataires et fournisseurs écoresponsables recommandés par Écotable, autour de chez vous.

Ressources associées (accès abonnés)

Les abonnés Impact ont accès à un catalogue de ressources pédagogiques pour pour comprendre les enjeux liés à l'alimentation durable et mettre en oeuvre des pratiques écoresponsables.